4 raison d'avoir recours à l'hypnose

Le fonctionnement de cette technique intrigue, mais son efficacité ne fait plus aucun doute. L’hypnose est une alternative intéressante à l’anesthésie, qui aide à se reconnecter avec son corps, ou encore, permet de soigner l’anxiété.

La sortie en salle du film "L’Hypnotiseur" mercredi est l’occasion de rappeler dans quelles situations le recours à l’hypnose peut se révéler utile. Dans l’adaptation du livre de Lars Kepler, un petit garçon est dans le coma après avoir assisté au meurtre de sa famille. Un hypnotiseur entre alors en scène pour tenter de communiquer avec lui.
Ce genre de pratique reste "anecdotique", mais l’hypnose est bel et bien utilisée dans différents cas de figure :
Les troubles mineurs
Après avoir été délaissée pendant quelques dizaines d’années, la psychothérapie par l’hypnose est de nouveau en vogue pour soigner l’anxiété, aider à lutter contre la douleur et favoriser la relaxation. Cet état de sommeil partiel, obtenu par un spécialiste, préserve les facultés de relation entre l’hypnotiseur et le patient tout en entraînant une certaine capacité d’abstraction.
Les opérations chirurgicales
L’hypnose peut se substituer à une anesthésie chimique ou peut permettre de supporter l’anesthésie habituelle. Plusieurs centres dentaires et hôpitaux ont adopté cette technique, en France et à l’étranger, qui présente de nombreux avantages : elle relaxe les patients et les soulage de la douleur sans aucun effet secondaire. Avant l’opération, le patient rencontre l’anesthésiste et se met d’accord avec lui sur le déroulement de la séance d’hypnose. Le jour de l’intervention, les exercices respiratoires de relaxation, le fond musical et la voix de l’anesthésiste plongent le patient dans un état second. Déconnecté pendant toute la durée de l’opération, il sera ensuite invité à reprendre conscience de son environnement lorsqu’elle prend fin.
L’accouchement
Pendant la grossesse, l’hypnose permet d’anticiper le jour J et apprendre à se détendre. Lors de l’accouchement, elle aide à mieux gérer la peur et diminuer la douleur car elle provoque un relâchement total et accélère donc la dilatation du col. Cette technique se révèle efficace lorsque la péridurale ne peut pas être effectuée, ou quand la future maman préfère gérer sa douleur sans avoir recours à l’anesthésie. Entre autres, l’hypnose aide à se remettre plus vite de l’accouchement. Plusieurs études ont prouvé que les patients l’ayant utilisée cicatrisent plus rapidement.
Retrouver sa libido
Les bienfaits de la relaxation par l’hypnose peuvent aider à retrouver le désir lorsqu’il n’est plus au rendez-vous. Cette méthode aide à relancer l’élan vital tué par la routine et réveiller ses sens endormis. Le but : communiquer avec l’inconscient, être à l’écoute de ses sensations et se relaxer. Une fois détendu, le patient, dirigé par un spécialiste, réalise plus facilement ses besoins et ses désirs.

source

Eloi Brunelle